Notre deuxieme part d’une collection via le sexe sans amour a concernant la description des types de relations sexuelles pouvant etre vecues hors d’un contexte amoureux.

Notre deuxieme part d’une collection via le sexe sans amour a concernant la description des types de relations sexuelles pouvant etre vecues hors d’un contexte amoureux.

Notre deuxieme part d’une collection via le sexe sans amour a concernant la description des types de relations sexuelles pouvant etre vecues hors d’un contexte amoureux.

Je me suis inspire d’un travail que j’ai service dans le cadre du cours « Theorie Contemporaine de l’Intimite ainsi que la Sexualite » pour structurer l’article.

Des pistes de reflexions seront exposees a la fin du texte Afin de soulever plusieurs enjeux propres a chaque relation.

Wentland et Reissing (2011) ont identifie 4 types de relations sexuelles non-conjugales (qui ne se produisent jamais i  l’interieur d’un couple).

Chacune de ces relations presenterait des enjeux et des defis differents a plusieurs niveaux. Mes voici :

1) le one night stand / la relation sexuelle d’un jour

Probablement le type de relation non-conjugale le plus connu, le plus discute et le plus etudie. Le one night se definit principalement via nos deux criteres suivants : 1) une seule relation sexuelle avec le mari et 2) les partenaires se quittent une courte periode de temps libre apres la relation sexuelle (Wentland et Reissing, 2011). Notre partenaire sexuel est souvent 1 inconnu ou une connaissance (Wentland et Reissing, 2011), mais peut aussi etre un ami (Affifi et Faulkner, 2000). Les contextes de party, de bar et de consommation d’alcool (Wentland et Reissing, 2011) seront souvent propices Afin de rencontrer des partenaires Afin de 1 one night. L’absence d’attachement est une des regle principale qui regit votre relation. Malgre le fait que certains peuvent adherer a une telle regle sans probleme tout en vivant une experience agreable et positive, d’autres vont vivre une certaine confusion via rapport aux sentiments qu’ils eprouvent avec leur partenaire (Jean et Hayes, 2002). Garcia et Reiber (2008) ont identifie 3 raisons principales que nos individus invoquent pour avoir un one night : satisfaire votre besoin physique/sexuel, satisfaire un besoin emotionnel et initier une relation amoureuse.

2) le booty call / le plan cul

Voici un bel exemple pour vous illustrer la nature du booty call :

30 minutes apri?s, des deux individus s’adonnent a leurs plaisirs sexuels. Pas longtemps apres, Johnny quitte sa partenaire Afin de rentrer chez lui.

Le booty call se distingue des autres relations non-conjugales par sa spontaneite et la tendance qu’ont les partenaires de se quitter peu de temps apres la relation sexuelle (Wentland et Reissing, 2011). Un individu prend contact avec le partenaire avec un moyen de communication rapide Afin de avoir des relations sexuelles dans l’immediat. Jonason et ses collegues (2010) placent le booty call entre la relation sexuelle d’un jour et la relation amoureuse par rapport aux aspects sexuels et emotionnels impliques dans la relation. Le booty call implique non seulement un contact sexuel durable dans le moment, puis des demonstrations affectives signifiantes malgre la faiblesse du lien emotionnel souvent attribuee a cette categorie de relation.

3) le fuckbuddy / l’ami de baise

Terme souvent utilise pour designer friend with benefits (ou l’ami moderne), le fuckbuddy est une relation d’amitie qui se developpe suite a un contact sexuel repete avec un partenaire (Wentland et Reissing, 2011). Ainsi, l’amitie est construite autour en sexualite, faisant de celle-ci le noyau central. Comme dans une amitie « platonique », une telle relation implique des activites sociales (ex : aller au cinema, aller au restaurant, prendre des marches, etc.). Toutefois, les partenaires finiraient forcement par avoir une relation sexuelle quand ils se rencontrent puisque sa sexualite reste centrale dans le maintien de un amitie. Lorsque la sexualite s’arrete, l’amitie a tendance a suivre le aussi chemin. Les individus retombent souvent au statut de connaissance.

4) le friend with benefits / l’ami moderne

Probablement la relation non-conjugale sa plus impliquante sur un plan emotionnel, le friend http://www.besthookupwebsites.net/fr/sites-de-rencontre-juifs with benefits, a J’ai difference du fuckbuddy, implique une amitie preexistante a la relation sexuelle (Wentland et Reissing, 2011). Cette relation pourrait etre davantage marquee via le respect, la reciprocite et le devoilement de soi que les autres. Toutefois, elle necessiterait 1 niveau d’engagement ainsi que reglementation plus important. Mes partenaires dans une relation friend with benefits vont davantage se parler de leur situation et vont aussi vouloir etablir des regles qui respectent des deux individus. Ces regles peuvent impliquer plusieurs spheres de un relation (Hugues et collegues, 2005) : la sexualite (ex : exclusivite/monogamie, condom), le lien emotionnel (ex : il ne faudrait nullement tomber amoureux, sinon on met terme a la relation), le secret (ex : on en cause a personne), la longueur (ex : ca durera jusqu’a temps que…) l’amitie (ex : le temps qu’on passe ensemble). Plusieurs individus choisiraient ce type de relation pour vivre un rapprochement emotionnel sans avoir a s’engager. Toutefois, la plupart gens ont la possibilite de developper des sentiments a l’egard de un partenaire (Bisson et Levine, 2009). Indeniablement, pres d’un tiers des participants dans l’etude de Lehmiller et ses collegues (2011) souhaitaient developper une relation amoureuse avec leur ami moderne.

No Comments

Post A Comment